La calligraphie arabe

//La calligraphie arabe

La calligraphie ou art de bien écrire, est considérée comme l’une des formes d’art les plus importantes dans le monde islamique. On la trouve sur tous types de supports : livres sacrés et profanes, mais aussi architectures, céramiques, métaux, bois, verres, etc.

La calligraphie arabe a atteint un niveau prestigieux dans le monde des beaux-arts tant dans le monde arabe qu’ailleurs.

Apprendre l’écriture arabe est un exercice artistique, on dessine des caractères des lettres des boucles des traits nécessitant une attention toute particulière pour bien les reproduire.

Les styles calligraphiques arabes

Les styles calligraphiques arabes se sont développés dès les premiers temps de l’islam.
La calligraphie est d’ailleurs très développée dans les arts d’Islam, et prend même parfois une valeur symbolique dans la littérature et la poésie, voire dans la lettre.

On divise généralement les calligraphies arabes en deux groupes facilement distinguables :

  • les écritures coufiques (ou kufiques), qui se caractérisent par leur caractère anguleux
  • les écritures cursives (naskhi), beaucoup plus arrondies.

Les outils du calligraphe

  1. le calame, l’outil ancestral du calligraphe . Un simple roseau taillé, utilisé depuis des milliers d’années. Il était déjà utilisé par les scribes lors de l’époque des Pharaons. Le scribe, dans l’Égypte antique, était un fonctionnaire lettré, très respecté.

Le degré d’inclinaison du calame varie selon la forme écrite

  1. L’encre pigmentée 
  2. Papiers :
    Feuille de papier dont le recto est spécialement traité pour la calligraphie au calame .
    Feuille de véritable papyrus.

La calligraphie arabe c’est le seul art qui a commencé arabe et grandi arabe et qui n’a pas été influencés par d’autres cultures

Naima IDOUSS

Articles récents

Catégories

2019-08-15T14:04:15+00:00